2016 REGROUPE LES CARACTERISTIQUES NECESSAIRES A LA NAISSANCE D’UN GRAND MILLESIME

civbUne floraison homogène à l’origine d’une bonne fécondation, un déficit hydrique climatique important pendant l’été associé à un fort ensoleillement et une véraison homogène.
La maturation a évolué sous un soleil radieux et en présence de belles amplitudes thermiques.
Enfin, l’été indien a permis d’attendre la maturité optimum de chaque parcelle et cépage ; les vendanges se sont déroulées en toute sérénité.

Blancs secs : À première vue, ces tous jeunes vins se montrent aromatiques, vifs, avec une jolie fraîcheur et une belle tension.
Les vendanges des blancs secs ont débuté à partir du 5 septembre. Elles ont commencé par le cépage sauvignon et se sont poursuivies avec la muscadelle puis le sémillon.

Rouges : Alors que les vendanges des rouges sont sur le point de s’achever, il faut noter la qualité exceptionnelle des raisins : croquants, gorgés de sucres et frais à la fois, avec d’intenses arômes de petits fruits noirs. Les pellicules sont riches de tanins doux ; les pépins ont goût de noisettes

Les premiers vins rouges du millésime : couleur intense, concentrations en anthocyanes très élevées, nez de petits fruits noirs (cassis, mûre, myrtille), bouche structurée et puissante, rondeur des tanins. Un potentiel magnifique !

Ainsi, le début des vendanges aux alentours du 24 septembre pour les rosés et les rouges sur les terroirs les plus précoces, pour le cépage merlot. Elles se poursuivent par le cabernet franc et autour du 12 octobre par le cabernet sauvignon, plus tardif.

Moelleux et liquoreux : ils se présentent avec une belle concentration et une grande fraicheur aromatique.
Vendanges : les premières tries ont débutées fin septembre

Ainsi donc, un grand millésime qualitatif se prépare et la quantité devrait également être au rendez- vous.
La récolte 2016 devrait dépasser 5,5 millions d’hectolitres (à ce jour les vendanges ne sont pas tout à fait terminées). Les chiffres réels seront connus après la déclaration de récolte officielle, fin novembre.

[Pour memo – récolte 2015 = 5, 30 millions d’hectolitres ; 2014 = 5,27 Mhl ; 2013 = 3,84 Mhl]