Une semaine de canicule rapporte 90 millions d’euros

Selon Iri, durant la semaine caniculaire du 12 au 28 juin, hypers et supers ont enregistré un chiffre d’affaires additionnel de 90 millions d’euros. Les ventes de glaces, salades, boissons fraîches et produits solaires ont explosé.

C’est peu de dire que, du strict point de vue commercial, cette vague de chaleur a été la bienvenue pour réveiller la consommation des ménages. Depuis le début de l’année, la croissance en hypers et supers restait atone, avec des ventes additionnelles cumulées de 13 millions d’euros (en volume, on était tout juste à l’équilibre).

La semaine du 12 au 18 juin a donc fait exploser les compteurs. L’impact de la météo très ensoleillée est d’autant plus marqué que la même semaine, en 2016, s’était révélée maussade.

A elle seule, mesure Iri, la catégorie des spécialités glacées individuelles a enregistré 15,3 millions d’euros additionnels sur la semaine (les ventes ont quasiment doublé, à +82%). Eaux et bières bénéficient aussi, très logiquement, de ventes additionnelles importantes, de même que les salades fraîches. Les produits de pique-nique ou de barbecue, au sens large, sont à la fête.

A l’inverse, les fortes chaleurs ont pénalisé les potages, les pizzas, les plats cuisinés des « des pans entiers de l’épicerie sucrée », à commencer par les confiseries.

Evolution des ventes semaine du 12 au 18 juin 2017

Ventes 
additionnelles
Evolution 
de la catégorie
Spécialités glacées individuelles + 15,3 M€ + 82 %
Eaux plates nature + 8,7 M€ + 40 %
Bières de spécialité + 8,3 M€ + 30 %
Salades fraîches + 7,3 M€ + 44 %
Bières spéciales blondes + 5,9 M€ + 29 %
Produits solaires + 5,5 M€ + 207 %
Eaux gazeuses nature + 4,8 M€ + 57 %
Sorbets et crèmes glacées en vrac + 4,7 M€ + 69 %
Conserves de thon + 3,8 M€ + 36 %
Insecticides + 3,5 M€ + 77 %
Fromages fondus, fromages pâtes fraîches salées + 3,4 M€ + 16 %
Sirops + 3,1 M€ + 58 %

Source : Iri InfoScan, évolutions par rapport à la même semaine en 2016.

 

Source: http://www.lineaires.com/LES-PRODUITS/Une-semaine-de-canicule-rapporte-90-millions-d-euros-50629